Nouvelles

ÉLEVAGE DE BASSE-COUR

LES ÉLÉMENTS INDISPENSABLES DU POULAILLER

Avec l’arrivée du printemps, il est de plus en plus tendance d’élever des oiseaux de basse-cour chez soi. Que ce soit à la ferme, à la maison de campagne ou même en milieu urbain, il existe des règlements, des méthodes d’élevage et des solutions toutes simples pour réaliser ce projet. Il va sans dire que tout cela doit se faire selon les règles de l’art afin de protéger les élevages avicoles québécois et de respecter les règlements provinciaux et municipaux. Les animaux doivent être protégés de la chaleur, du froid et des prédateurs tout en ayant accès en tout temps à l’eau et à la nourriture.

Règlementation

Il est important de bien s’informer sur les règlements en vigueur dans sa municipalité ainsi que de connaître ceux relatifs à l’élevage des oiseaux et au bien-être animal. Il faut savoir que, selon les règlements des Éleveurs de volailles du Québec et de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec, le nombre d’oiseaux à garder dans les productions sous gestion de l’offre est réglementé.

Il est permis de détenir moins de 100 poules pondeuses et de produire 100 poulets et 25 dindons par année. Au-delà de ces nombres, il est requis de détenir des quotas de production. Des enseignements détaillés sont disponibles sur le site Internet des Éleveurs de volailles du Québec (volaillesduquebec.qc.ca) et de la Fédération des producteurs d’œufs du Québec (oeuf.ca).

Évidemment, le consommateur doit suivre les règlements du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) sur la santé et le bien-être des animaux, le Règlement sur les exploitations agricoles ainsi que le Règlement sur les animaux en captivité. Le Centre de référence en agriculture et agroalimentaire du Québec (CRAAQ) offre plusieurs publications sur l’élevage des volailles. Le site Internet de l’Équipe québécoise de contrôle des maladies avicoles (EQCMA) représente une source importante d’information sur la santé, la salubrité et la règlementation des volailles de basse-cour.

Les indispensables du poulailler

 MANGEOIRE 

Plusieurs éléments sont en prendre en compte quand vient le temps de choisir la bonne mangeoire pour son poulailler.

Afin que leur nourriture soit facilement accessible, la mangeoire doit être adaptée à la taille et l’âge de votre cheptel. Si vous avez des poussins, préférez des récipients qui sont adaptés à leur petite taille. Vous pourrez changer plus tard au fur et à mesure qu'ils grandiront. Pour les poules adultes, il faut compter que chacune d'entre elles mange environ 150g de moulée par jour. Il vous suffit ensuite de faire un calcul très simple qui vous donnera une idée précise du nombre de mangeoires dont vous aurez besoin ainsi que leur capacité:

150g x nombre de poules x nombre de jours (degré d'autonomie souhaité)

Mangeoire en plastique ou en métal? Les mangeoires en plastique sont moins chères à l'achat que les mangeoires en métal. Par contre, celles en métal dureront plus longtemps.

Il ne vous reste maintenant qu'à choisir le type d'installation de votre mangeoire. Un design sur pied permet de surélever la nourriture. Présentées en hauteur, à quelques centimètres du sol, votre volaille aura plus de facilité à accéder à leurs graines. En plus, leur nourriture sera protégée de la boue, de la poussière, des excréments et des piétinements. Les modèles suspendus auront les mêmes avantages mais empêcheront aussi les poules de renverser la mangeoire.

Aussi, n'oubliez pas que:

  • la nourriture doit toujours être au sec;
  • la nourriture doit être inaccessible aux rongeurs;
  • la mangeoire doit être adapté aux poules.

 ABREUVOIR 

Au même titre que la mangeoire, l’abreuvoir est un indispensable du poulailler ! La poule doit toujours avoir facilement accès à de l’eau propre en quantité suffisante. Ici aussi on privilégie un modèle sur pieds ou surélevé pour prévenir les salissures de l'eau car si elle devient souillée, vous ouvrez une porte aux vers et aux maladies... Vos poules pourraient tomber malades!

La quantité d'eau bue par une poule dépend de son âge, mais aussi de la saison, de la période de ponte etc. En moyenne, elle aura besoin d'environ 250 ml par jour. Rien de sert de prendre le plus gros abreuvoir possible! Il est préférable d'avoir un petit abreuvoir souvent nettoyé, avec une autonomie de 4 à 5 jours. Pour les chanceux qui ont plus d'une dizaine de poules, il est nettement mieux d’avoir plusieurs petits abreuvoirs répartis dans la basse-cour plutôt qu’un seul gros abreuvoir.

Pour calculer la taille et le nombre d'abreuvoirs nécessaires:

250 ml x nombre de poules x 4 (ou 5) jours

CONSEIL JNB

Si vous désirez garder vos poules l'hiver, choisissez tout de suite un modèle d'abreuvoir de type chauffant car il pourra vous servir 12 mois par année! 🙂

 PONDOIR 

Pour les poules pondeuses, il existe de jolis nids pondoirs en plastique très appréciés en raison de la facilité avec laquelle nous pouvons les laver et les désinfecter. Le choix d’un pondoir ou d’un petit poulailler doit également se faire selon le nombre de poules que vous prévoyez loger. C'est le petit coin douillet de vos poules, celui dans lequel elles s'isoleront pour pondre. Il devrait être:

  • en hauteur;
  • dans l'obscurité;
  • confortable, avec de la paille ou de la ripe;
  • à l'abri du vent, du froid et de la pluie.

Il n’est pas nécessaire d’avoir un pondoir par poule. 2-3 poules peuvent utiliser le même... Vous apprendrez à connaître leurs petites habitudes!

 À NE PAS NÉGLIGER 

Pour le bien-être de vos poules pondeuses, deux autres éléments devraient toujours être à leur disposition; Des perchoirs et un bain de poussière.

Les poules ont besoin d'une certaine hauteur pour dormir. C’est pourquoi, l’ajout de perchoirs dans votre poulailler est primordial afin d’améliorer la qualité de vie et par le fait même, le rendement de vos poules. Quelques centimètres suffisent à les rendre heureuses!

Pour ce qui est du bain de poussière, il s'agit de faire une zone à l'abri dans laquelle vous pourrez mettre de la terre de diatomée. Cela permettra à vos poules de venir se "nettoyer à sec" et ainsi lutter contre les parasites. À ne pas mettre dehors car ça doit rester au sec.

Du pratique au plus cocasse, plusieurs autres accessoires optionnels peuvent être ajoutés à votre poulailler. Si vous avez des mains bricoleuses, une multitudes de projets DIY peuvent être réalisés pour ajouter des jeux ou des enrichissements alimentaires pour vos poules.

Le garde de poules est relativement simple mais doit être faite dans les règles de l'art. Des questions plus pointues? Appelez-nous ou passez nous voir en magasins, nos conseillers se feront un plaisir d'y répondre. Vous trouverez chez JNB une grande variété d’équipements, de produits et d’aliments pour les animaux de basse-cour.

Une dernière chose... Amusez-vous bien avec vos nouvelles compagnonnes! 😀


Nous joindre

Start typing and press Enter to search